Titre Table des matières
Fertilisation et environnement
 
Reliure : Collée


Pages : 175
ISBN : 2-921416-17-4
 
Prix :
24,95 $

Ajouter à ma commande
 
Fertilisation et environnement
Résumé
Ce livre ne néglige aucun facteur de fertilité et discute de façon approfondie des liens complexes entre les sols, les engrais et les plantes. Devant le défi de protection de l’environnement que doit relever l’agriculteur moderne, l’auteur met en lumière l’importance de maîtriser d’excellentes connaissances sur les comportements des fertilisants dans les sols selon la nature des sols et en regard des besoins des plantes. Formation et dégradation des sols, surfertilisation, baisse des rendements, OGM. Défi actuel : rendements acceptables et protection de l’environnement. Agriculture biologique et industrielle. Engrais commerciaux et engrais de ferme. Tendances actuelles en agriculture durable, méthodes de télédétection. Solution québécoise originale réconciliant les droits de l’agriculteur et du citoyen.
 
Argumentaire
Ce livre participe à la création de la nouvelle société de l’ère du savoir qui doit arriver à concilier deux visions de la place de l’humanité dans le monde : le mythe écologique et le mythe de la croissance rapide. Coincés que nous sommes entre nos espérances illimitées, nos ressources limitées et notre pollution, il nous faut trouver la façon d’instaurer un équilibre écologique. La théorie de l’offre et de la demande ne fonctionne pas pour l’environnement. En effet, le produit mondial brut est directement proportionnel à la dégradation des forêts, à l’extension des déserts et à l’aliénation et l’épuisement des sols agricoles.

Ce livre se situe au cœur de la préoccupation d’équilibre entre le droit des agriculteurs à produire suffisamment pour nourrir la Terre et le droit des citoyens à un environnement sain. Actuellement, la pollution agricole a pour principale source la surfertilisation et ce problème angoissant doit absolument être résolu au XXIe siècle. Que le fertilisation soit «naturel» comme les lisiers de porc ou les fumiers ne résout en rien le problème : si le sol est trop riche en azote, en phospore ou en potassium, il se délestera de ses surplus qui se retrouveront nécessairement dans les nappes phréatiques et les cours d’eau. Tout le savoir de l’agriculteur consiste donc à monitorer les teneurs des sols en fertilisants et à équillibrer tous les autres facteurs de fertilité en fonction des besoins de ses cultures.
 
 
 
culture biologique des légumes  (2e édition), La RetourGénétique végétale et plantes transgéniques
 




© Éditions Berger Inc. 2005-2016 Tous droits réservés.